Reportage à la réserve du ru Mihoux

contrat de riviere dyle gette 9 projets a travers le brabant wallon ab170203 dr lasne crdg

Les amoureux de nature choyés dans la réserve du Ru Milhoux

Les réserves

 

 

 

 
   
 
   

 thierry1

 

 

La réserve du ru Milhoux est une zone humide de 3 ha 56, située sur la commune de Lasne.

Elle est gérée par l'ASBL Lasne Nature depuis 1992, est en zone Natura 2000 et a été déclarée dès 1999 Zone Humide d’Intérêt Biologique.  

Elle est traversée par le ru Milhoux, lui-même affluent de la rivière Lasne.

La réserve est bordée au nord-est par le bois de Couture (250 ha), et au sud-ouest par des prairies à chevaux.

Le ru traverse des étangs situés en amont et en aval de la réserve.

C'est donc une zone propice pour l'accueil des différentes espèces végétales et animales.

 

La zone est dite humide parce que le terrain est un fond de vallée constitué d'alluvions qui reposent sur les argiles imperméables de l'Yprésien.

Cette couche imperméable empêche l'eau de s'infiltrer dans les couches inférieures du terrain.

 

Que peut-on y voir ?

  • de nombreuses espèces végétales et animales (voir la photothèque), principalement caractéristiques des zones humides
  • le ruisseau « ru Milhoux » 
  • 3 mares
  • une roselière peuplée de roseaux communs
  • une cariçaie à grandes laîches
  • un peuplement de massettes à larges feuilles
  • une aulnaie peuplée d’aulnes glutineux
  • une saulaie peuplée de saules blancs  et de saules marsault
  • un abri d’observation et un ponton
  • des sentiers d’observation

 

 

thierry2

 

 

 

 

 

 

La Flore

La flore est représentée par plus d’une centaine d’espèces végétales déjà photographiées dans la photothèque.

Les plus typiques de la réserve sont :

 

  • Roseau commun (Phragmites australis)

Le roseau est une plante très envahissante par ses rhizomes qui croissent rapidement.

Elle peut atteindre 3m de haut.

Ses feuilles de couleur verte, se terminent en pointe et ont jusqu'à 60cm de long.

Les fleurs sont constituées de 2 à 10 épillets velus, qui peuvent atteindre 15mm de long.

Ils sont regroupés en panicules denses de couleur brune ou pourprée.

Les tiges sont robustes et recherchées pour la constitution de toits de chaume.

La floraison a lieu de juin à octobre.

Roseau commun 

 


  • Laîche des marais (Carex acutiformis)

Elle peut atteindre de 50 à 100 cm de haut.

Les fleurs sont disposées en épis qui forment une inflorescence complexe (panicule). 

La floraison a lieu en mai.

laiche

 

  • Massette à larges feuilles (Typha latifolia)

Elle peut atteindre de 1,5 à 2,5m de haut.

Ses fleurs sont constituées de deux parties: la partie la plus charnue (en forme de boudin) est la fleur femelle, la partie plus fine située au-dessus est la fleur mâle.

Les épis femelles libèrent leurs graines pelucheuses en février.

La floraison a lieu en juin et juillet.

massette

 

  • Aulne glutineux (Alnus glutinosa)

Cet arbre peut atteindre 20 m.

Il présente un tronc à écorce brun foncé, fissurée en petites plaques.

Les rameaux glabres portent des feuilles arrondies à bords dentés et présentant 5 à 8 paires de nervures. 

Les chatons mâles s'ouvrent pour libérer leur pollen avant que les feuilles ne soient déployées.

Les chatons femelles, ovoïdes et ligneux, sont visibles jusqu'au printemps.

La floraison a lieu en février et mars.

aulne

 

 

  • Saule blanc (Salix alba)

Il peut atteindre 25 m de hauteur.

Son tronc est gris foncé, et son écorce est grossièrement fissurée.

Ses feuilles sont étroites et elliptiques. Elles sont couvertes de poils soyeux clairs, ce qui donne à l'arbre une apparence argentée.

La reproduction se fait également au moyen de chatons.

La floraison a lieu d'avril à mai. 

 

 

 

 


La Faune

La faune est très bien représentée dans la réserve par de nombreuses espèces d’insectes, d’oiseaux, d’amphibiens et quelques espèces de mammifères …

Quelques 140 espèces animales différentes ont déjà été recensées dans la photothèque.

Parmi les plus spectaculaires, on peut observer dans la Réserve différents oiseaux comme le héron cendré, les canards colvert et mandarin, la poule d’eau, le râle d’eau et différentes espèces de mésanges et autres passereaux typiques des milieux humides…

Le milieu est également particulièrement adapté pour accueillir des espèces comme les libellules et demoiselles, les papillons ainsi que diverses espèces de batraciens  et de nombreux petits animaux vivant dans les mares et le ruisseau (dont l’anodonte ou « moule d’eau douce »).

Les mammifères qui fréquentent la réserve sont le chevreuil, le renard, le rat musqué, l’écureuil et le putois, ceci parmi les plus grands.


 

A titre d’illustration, on trouvera ci-dessous une brève description de quelques espèces d’oiseaux :


  •  Canard colvert (Anas platyrhynchos) 50 cm.

Le mâle a la tête vert brillant, un étroit collier blanc, la poitrine brun  violacé. La femelle est brune tachetée. Le cri de la femelle est le fameux coin-coin sonore, alors que le mâle a un cri discret quèck.


 

  • Poule d'eau (Gallinula chloropus)  32 cm.

Elle se distingue par son bec et sa tache frontale rouges. Elle est nerveuse, et nage en hochant la tête. Parfois, elle plonge. Son cri est bref et perçant: krrou ou ick.

poule d eau

 

  • Râle d'eau (Rallus aquaticus) 28 cm. Cet oiseau est très discret et la nuit, il émet des sons qui font penser à des grognements de cochon: krui, krui,…. Son bec est rouge et long. Son dos est brun fortement taché de noir, sa poitrine est grise. Ses pattes sont brun rosé.
rale deau

 

 

 

 

Pourquoi une réserve naturelle ?

 

Les milieux naturels sont de plus en plus agressés et menacés dans nos contrées : pression de l’urbanisation, de certaines pratiques horticoles ou agricoles ou de nombreuses activités économiques ou récréatives …

Les zones humides sont particulièrement  vulnérables et ont déjà subi dans le passé des agressions telles que la biodiversité typique de ces zones en a déjà grandement affectée et que de nombreuses espèces ont déjà disparu de nos régions.

Une zone naturelle comme notre réserve du Ru Milhoux constitue un petit havre de paix dans lequel la nature peut s’exprimer sans trop de contraintes imposées par l’homme. De nombreuses espèces végétales et animales peuvent y prospérer en équilibre les unes avec les autres, ainsi qu’en témoigne les observations faites dans le cadre de la photothèque.

La Réserve du Ru Milhoux a également un rôle éducatif auprès des enfants et des adultes pour leur faire prendre conscience de la beauté et de la fragilité des zones naturelles humides.

Des visites guidées peuvent être organisées à cet effet.

 

 

Pourquoi des journées d’entretien ?

 

Chaque mois, une dizaine de bénévoles procèdent à divers travaux d’entretien dans la Réserve.

Ces travaux consistent surtout à :

  • Faucher la roselière et mettre en compost le produit de la fauche
  • Entretenir les sentiers (fauchage des abords et placement au sol de rondins de bois)
  • Nettoyage des mares et du ruisseau
  • Découpes d’arbres potentiellement dangereux

Sans ces interventions,  l’évolution naturelle de la nature mènerait rapidement à la banalisation du site : envahissement du bois, assèchement des mares et eutrophisation, enrichissement du sol en azote et banalisation de la flore et de la faune …

 


 

 La Réserve du Bois de l'Epine

    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

RESERVE DU RU MILHOUX : CHARTE DU VISITEUR

 

Introduction

Les 2 raisons d’être de la Réserve sont :

-  la protection de la biodiversité d’une zone humide

-  la sensibilisation des enfants et des adultes à la beauté de la nature et à sa fragilité

Afin que ces 2 objectifs n’entrent pas en conflit à l’occasion de l’accueil de visiteurs, nous avons cru nécessaire de rédiger une charte du visiteur.

 

 

Articles de la charte

  1. Pas de visite organisée durant les périodes de nidification des espèces phares (comme le râle d’eau, le bruant des roseaux ou la rousserolle effarvatte), c-à-d en mai et en juin

  2. Pas de visite sans autorisation d’un responsable de Lasne Nature, sauf dans le cas de personnes seules, connaissant bien les lieux et bien conscientes de la fragilité du site

  3. Pas de chiens dans la Réserve, même à la laisse

  4. Les groupes de visiteurs (adultes ou enfants)  devront obligatoirement être accompagnés d’une personne responsable (le conservateur de la réserve ou le président de Lasne Nature ou une personne désignée par eux)

  5. En outre, les groupes d’enfants devront être accompagnés d’une personne ayant autorité sur eux, et ne pourront parcourir les sentiers de la Réserve que par petits groupes de 8 maximum.

  6. Des activités d’entretien pourront être proposées à des visiteurs d’au moins 12 ans. Ils auront préalablement été briefés sur les risques encourus, les précautions à prendre avec les outils et avec la flore et la faune

  7. Des animations sur le thème de l’observation de la Nature pourront occasionnellement être organisées en respectant les règles édictées aux points précédents.